Archives

Le Progrès 29/07/15 – Pierre Monier : Ma plume s’est peaufinée…

Le Progrès Rhône 29 juillet 2015

Pierre Monier : « Ma plume s’est peaufinée »

Rencontre avec l’écrivain Pierre Monier qui publie son dernier roman Le second linceul.

Vous êtes passionné par les mots ?
J’ai été attiré très jeune par la lecture et l’écriture et au fil du temps, ma plume s’est peaufinée, a trouvé un sens plus juste à donner à chaque mot. Ce moyen d’expression est aussi ma passion. J’ai travaillé pour une compagnie aérienne, mais je n’ai jamais cessé d’écrire et assouvi quelque peu ma passion du journalisme en faisant quelques interviews.

Quand est sorti votre premier livre ?
C’était un recueil de poèmes, en 1975. J’ai eu la chance d’entrer en contact avec le poète et éditeur vivarois Charles Forot, qui m’encourageait et corrigeait ma versification maladroite. Ce n’est qu’en 2008, que j’ai publié mon deuxième livre, une compilation d’interviews « En bonne compagnie » et j’ai eu la chance qu’il soit distingué par le prix Jean-Dorst 2008.

D’autres ouvrages ont vu le jour par la suite ?
« La biscotte d’Artagnan » que j’ai écrit grâce à une autre de mes passions, l’escrime. Je suis d’ailleurs initiateur fédéral et j’ai fait partie du comité directeur de la Ligue d’escrime de l’Académie de Lyon. Mon petit dernier « Le second linceul » raconte l’histoire, parfois tragique, de mes ancêtres huguenots, originaires d’Ardèche.

Lire la suite

Pierre Monier – Le Second linceul – Préface du père Christian Delorme – 19 € – Éditions du poutan.

ACHETER CET OUVRAGE
Publié le 26 novembre 2015
progres 160121

Le Progrès – 21/01/16 – Pierre Monier en finale du prix Canut 2016

Le Progrès Lyon 4e – 21 janvier 2016

Prix Canut 2016 :  Pierre Monier en finale avec “Le second linceul” publié aux éditions du Poutan !

Quatre livres en finale…
« De nombreux styles comme le roman historique, la biographique, le polar, le thriller… se sont invités cette année, donnant une richesse littéraire indéniable à cette 24e édition du prix Canut » évoque Philibert Varenne, ministre de la soie et de la culture. Et tous les membres ont ferraillé afin d’imposer leur coup de cœur, dont voici les quatre finalistes, sur une dizaine d’ouvrages sélectionnés :
Eric Courtial, « Tunnel »
Arman F. Jecko, « L’arrière-cour »
Pierre Monier, « Le second linceul »
Serge Revel, « Les grandes évasions »

Lire la suite

Plus d’info sur le site du Prix Canut 2016…

Pierre Monier – Le Second linceul – Préface du père Christian Delorme – 19 € – Éditions du poutan.
Une plongée dans les racines familiales de l’auteur, de l’Ardèche aux pentes de la Croix-Rousse. Un « pèlerinage humaniste » intime et touchant.

Cela se passait vers le mitan des années soixante.
«Comme un rituel, le jeudi après-midi, ma mère fourrait dans un sac son tricot et mon journal de Mickey. Nous cheminions en silence pour aller voir mourir Pépé à l’hôpital des cancéreux.»
Ainsi commence le récit d’une quête. Celle entreprise par Pierre Monier à la recherche de ses racines. Aux antipodes d’une plate et froide étude généalogique, le chercheur nous propose de vibrer avec lui au fil de ses découvertes et de ses déconvenues.
De la rude Ardèche aux pentes de la Croix-Rousse, l’auteur fait revivre pour nous tout un peuple de huguenots en révolte, de culs-terreux opiniâtres, d’ouvrières en soie faméliques, de mouliniers harassés, de poilus héroïques… Il nous raconte avec verve, tendresse et passion l’histoire d’une famille, l’histoire d’une région, notre histoire.

ACHETER CET OUVRAGE
Publié le 14 novembre 2015
Un polar de Pierre Monier qui se passe à Montchat - Le Progrès 29/12/18

Un polar de Pierre Monier qui se passe à Montchat – Le Progrès 29/12/18

Le Progrès – 29 décembre 2018

LYON 3e – LITTÉRATURE

Un polar qui se passe… à Montchat !

Pierre Monier, Montchatois d’origine, inscrit l’action de son livre, Chaos sous les étoiles, à Montchat, le quartier de son enfance.

Il en avait envie depuis longtemps… Pierre Monier, natif de Montchat, vient de terminer la rédaction de son nouveau polar, Chaos sous les étoiles , dont l’intrigue se situe dans le quartier de son enfance. Il raconte : « J’étais scolarisé au lycée Charles-de-Foucault et j’habitais avec mes parents rue du Docteur-Bonhomme », raconte Pierre. Des lieux dont il a picoré çà et là, des histoires, et de l’inspiration pour le caractère de ses personnages. Pierre précise : « L’action se passe dans une maison de retraite imaginaire, mais située dans une bâtisse bien réelle, sur le haut de Chambovet, que gamin, tous les enfants appelaient “Le Château”, car elle était ornée de deux tours. »
Rien à voir, bien sûr, avec le Château de Montchat dont il fréquentait la famille propriétaire, les Martinod. « Enfant, j’ai connu la maison et René Tavernier, ainsi que son fils Bertrand, qui était un ami. Ensemble, nous avions pu rencontrer Louis Aragon, ami de son père », se souvient Pierre. Le long des pages de son livre, on parcourt les quartiers de Lyon, mais aussi les rues de Montchat : « Il y avait moins d’immeubles à l’époque, et le long de la ligne de l’est que je parcourais, le parc Bazin n’était qu’un terrain vague. »
Un quartier dont Pierre livre les secrets, et dont l’un de ses personnages, un officier de police, est une femme connue : Danielle Thierry. «  Je l’ai côtoyé quand je travaillais chez Air France, à l’aéroport. C’était la première femme commissaire divisionnaire, qui a terminé sa carrière au quai des Orfèvres. »
Pierre lui a envoyé son livre, puisque cette femme est elle-même auteur de polars : l’un d’eux a reçu le prix du quai des Orfèvres. Une présentation de son livre aura lieu en janvier à la bibliothèque Yourcenar.

Chaos sous les étoiles – Pierre Monier – Éditions du Poutan – 268 pages, 18,00 €

Un polar de Pierre Monier qui se passe à Montchat – Le Progrès 29/12/18

Lire l’article en ligne

Article de Dominique CAIRON • Le Progrès/Lyon – 29 décembre 2018

Chaos sous les étoiles

Publié le 11 septembre 2015