Un lieu à la mémoire des tirailleurs sénégalais - Le Progrès 20/06/2020

Un lieu à la mémoire des tirailleurs sénégalais – Le Progrès 20/06/2020

Le Progrès – 20 juin 2020

Situé à Chasselay, le Tata sénégalais accueille les dépouilles de 194 soldats africains tués en juin 1940 par les soldats allemands en route vers Lyon. Un cimetière militaire unique en France.

Une enceinte couleur ocre rouge haute de près de trois mètres, des tourelles hérissés de pieux, des pierres tombales toutes identiques et alignées… Au milieu des champs de maïs, sur le territoire de la commune de Chasselay, au nord de Lyon, se trouve un lieu unique par son emplacement, son architecture, mais aussi son histoire : le Tata sénégalais.
(…)
« Les habitants ont voulu rendre hommage à ces soldats, leur dédier un cimetière spécifique, “une terre africaine en terre française” », relate Julien Fragettas, ancien officier de l’armée de Terre et auteur d’un livre très documenté sur le sujet, « Juin 1940. Combats et massacres en Lyonnais » (éditions du Poutan). C’est pour cela que son architecture rappelle le bâti d’Afrique occidentale de l’époque.

Un lieu à la mémoire des tirailleurs sénégalais – Le Progrès 20/06/2020

Lire la suite…

Article et photo de Thomas SÉVIGNON  • Le Progrès – 20 juin 2020

 

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 17 août 2015