Le racisme tue: souvenons-nous des massacres de Chasselay de juin 1940 - Le JDD 13/06/20

Le racisme tue: souvenons-nous des massacres de Chasselay de juin 1940 – Le JDD 13/06/20

Le JDD – 13 juin 2020

“C’est par l’histoire que le racisme sera vaincu”, écrivent dans cette tribune au JDD l’historien Pascal Blanchard et la maire adjointe de Bondy (Seine-Saint-Denis) Aïssata Seck. Les auteurs relatent un événement méconnu: les massacres de tirailleurs sénégalais à Chasselay, dans le Rhône, en juin 1940.

“Le racisme tue. Le monde est en ébullition depuis les images, 8 minutes 46 secondes d’une vidéo terrible, où l’on voit George Floyd mourir étouffé face à un policier blanc. Partout, aux États-Unis et en Europe, les manifestations se succèdent, les monuments symboles de l’esclavage ou de la colonisation sont détruits. Des personnalités prennent la parole et dénoncent le racisme, les déclarations des chefs d’État du monde entier soulignent l’importance de l’événement, les opinions s’émeuvent et manifestent.
Certes, c’est l’Amérique, et les conflits raciaux issus de l’histoire – esclavage, loi Jim Crown, lynchage, combat pour les droits civiques… – expliquent en grande partie les fractures du présent. Mais la France actuelle est aussi le fruit de son histoire. Et cette histoire fut aussi celle de l’esclavage et celle de la colonisation. Désormais, le débat s’engage sur la manière de ‘digérer’ ce passé, de penser le présent et les discriminations. Partout, la question va bien au-delà des ‘violences policières’, désormais c’est la manière dont la ‘mémoire coloniale’ et le passé sont traités par la Nation qui est questionnée.
Nous le savons, cette histoire est complexe, multiple et en grande partie méconnue. Qui se souvient ou connaît les événements de Chasselay de juin 1940? Qui se souvient que se déroule à cet endroit, dans le Rhône, l’une des pages majeures de notre histoire contemporaine? Retour 80 ans plus tôt, à une vingtaine de kilomètres de Lyon, sur ce lieu de mémoire de notre histoire croisée Europe-Afrique.
(…)
Faire du Tata du Chasselay un de nos grands lieux d’histoire
Un jour, il faudra faire de ce ‘Tata’ un de nos grands lieux d’histoire, au creuset de notre relation avec le continent africain et poursuivre le chemin ouvert par le président de la République Vincent Auriol en 1949. Un geste essentiel pour rendre hommage à ces combattants, une manière aussi d’expliquer aux générations futures que le racisme tue et a tué de manière concrète. C’est à cela que servent les commémorations, c’est à cela que sert le travail d’histoire et les livres (comme celui que vient de publier Julien Fargettas sur ces événements : Juin 1940, combats et massacres en Lyonnais, éditions du Poutan), c’est le chemin qui doit être désormais le nôtre, ensemble. 

Lire la suite sur le site du JDD…

Le JDDPascal Blanchard et Aïssata Seck – 13 juin 2020

Le racisme tue: souvenons-nous des massacres de Chasselay de juin 1940 – Le JDD 13/06/20

DÉDICACE

Julien Fargettas présentera son livre Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais le samedi 20 juin à 9h à la mairie de Chasselay dans le cadre du 80e anniversaire des combats de Montluzin et du massacre de 48 tirailleurs sénégalais par les Nazis.

Samedi 20 juin • 9h •  Mairie de Chasselay
7 Rue du Promenoir, 69380 Chasselay

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 21 août 2015