Archives

Éditions du Poutan, 90 % de pertes en avril mais un nouveau local pour rebondir – Le Progrès 10/05/2020

Éditions du Poutan, 90 % de pertes en avril mais un nouveau local pour rebondir – Le Progrès 10/05/2020

Le Progrès – 10 mai 2020

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE • ÉCONOMIE

Pour leur dixième anniversaire, Les Éditions du Poutan créent une SARL et s’implantent en cœur de ville en ouvrant ”Le Cuvier’‘, un lieu culturel très beaujolais.

Tout était allé très vite. Fin 2019, Jacques Branciard, éditeur, avait trouvé deux personnes pour donner une nouvelle dimension aux Éditions du Poutan : Sylvia Pittet, ancienne régisseuse du parc immobilier de l’Agglomération, et Marie Garnier, commerciale et auteur de livres pour enfants. Le 1er mars, la première devient gérante des ‘‘Nouvelles éditions du Poutan’’. La seconde, avec 20 % des parts, prend en mains la diffusion des ouvrages. “Ce qui me permet, dans cette configuration, de me consacrer entièrement à l’animation des éditions et aux maquettes” précise Jacques Branciard. Les trois associés s’installent rapidement 57 boulevard Gambetta, dans un local loué à la société Induscopies: “Un lieu de stockage, de réunions, de préparation de commandes et, éventuellement, de réception de clients”.

Des rencontres, des livres, des ateliers et des produits régionaux
Mais le confinement est arrivé… avec son cortège d’annulations en tous genres: “Nous avions six publications prévues, toutes assorties d’évènements”, se désole Jacques Branciard, qui annonce 90 % de pertes en avril. Pas de quoi décourager l’équipe qui voit dans ce nouveau local le moyen de rebondir : “Si on reste sur notre modèle économique, on meurt ! Ce local deviendra donc un lieu de rencontres: ateliers de lecture, d’écriture, présentation de livres anciens, expositions… Ainsi que la vente de produits régionaux. Et pas seulement du vin!”.

L’association ‘Des livres et des histoires’ y organisera des expositions. Les associés voudraient aussi proposer tout ce qui se publie dans le Beaujolais. “Nous l’avons appelé ‘‘Le Cuvier’‘, en hommage/clin d’œil aux Éditions du Cuvier, vieille institution caladoise, qui a édité des livres régionaux jusqu’en 1980″. Un vaste parking, un show-room partagé avec Induscopies «  Nous sommes liés par le papier ! » lance Sylvia Pittet, et un local en cours d’aménagement.

Tout sera bientôt prêt pour accueillir le public, dans le respect des gestes barrières. Le local est ouvert, même s’il n’est pas totalement aménagé. Mais déjà se prépare : “un événement important pour la mi-juin…”.

Éditions du Poutan, 90 % de pertes en avril mais un nouveau local pour rebondir – Le Progrès 10/05/2020

Lire la suite…

Photo et article de Marie Noelle TOINON • Le Progrès – 10 mai 2020

 

Publié le 28 août 2015
Une nouvelle page pour les éditions du Poutan - Le Pays 11/06/20

Une nouvelle page pour les éditions du Poutan – Le Pays 11/06/20

Le Pays – 11 juin 2020

Après 10 années d’existence, les éditions du Poutan s’offrent un pas-de-porte dans la capitale du Beaujolais. Que de chemin parcouru pour leur fondateur Jacques Branciard !

Librairie, espace de stockage et lieu d’expositions, Le Cuvier nouveau – référence à l’ancienne maison d’édition du Caladois Jean Guillermet – sera tout cela à la fois. Accueilli boulevard Gambetta par la société Induscopie, l’endroit devrait vite devenir une adresse littéraire incontournable de Villefranche. Fort d’un catalogue de quelque 160 titres essentiellement régionalistes, le principal éditeur du Beaujolais n’aura aucun mal à susciter des présentations variées. Elles débutent d’ailleurs le 17 juin avec des photographies historiques découvertes par Baptiste Garin : Chasselay 1940, anatomie d’un crime de guerre”. Suivra “J’avais dans la tête, dessins et peintures d’Allain Renoux (25 juin\6 juillet).

Créées en mars dernier, les Nouvelles éditions du Poutan se sont étoffées par la venue de Sylvia Pittet, gérante de la société, et de Marie Garnier, auteure jeunesse et responsable commerciale.

Lire la suite sur le site du Pays…

Le Pays – Didier Pré – 13 juin 2020

Une nouvelle page pour les éditions du Poutan – Le Pays 11/06/20

J’avais dans la tête

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 22 août 2015
Une auteure finaliste du prix Handilivres 2020 à la rencontre des élèves

Une auteure finaliste du prix Handilivres 2020 à la rencontre des élèves – Le Progrès 14/03/2021

Le Progrès – 14 mars 2021

DOMPIERRE-SUR-VEYLE

Marie Garnier, auteure de la région Lyonnaise depuis plus de dix ans est intervenue, vendredi 12 mars, à l’école communale de Dompierre-sur-Veyle. Plusieurs fois primée, elle a été finaliste du prix Handilivres à Paris en 2020, cette auteure a commencé à écrire suite à la maladie rare de sa fille, atteinte du syndrome de Rett, ses livres mettent en scène le handicap. Dans chaque classe, après avoir parlé de son métier, elle a présenté aux élèves les différents métiers qui tournent autour du livre, comme l’illustrateur, l’éditeur, le graphiste, l’imprimeur ou encore le libraire.
Puis, les élèves des petites classes se sont prêtés avec plaisir au jeu de l’invention d’histoires en partant d’un objet comme une baguette magique. Enfin, en écoutant les histoires de V’Rett la petite souris verte et Enzo ou le pouvoir des oiseaux, les élèves ont pu décorer un masque d’oiseaux. Les plus grands ont pu échanger avec l’auteure autour du handicap et de la différence. Une belle rencontre et un beau moment de partage.

Lire la suite…

Le Progrès – 14 mars 2021

Une auteure finaliste du prix Handilivres 2020 à la rencontre des élèves

Enzo ou le pouvoir des oiseaux

 

Enzo et le mystère Lumière

Publié le 7 août 2015
École du Chat perché : le livre des Champions des mots a été édité - Le Progrès 03/07/2021

École du Chat perché : le livre des Champions des mots a été édité – Le Progrès 03/07/2021

Le Progrès – 7 juillet 2021

SAINT-BONNET-DE-MURE

Concevoir, écrire et voir publié un livre, voilà l’aventure hors du commun vécue par de jeunes élèves murois.

Auteure d’ouvrages pour la jeunesse, Marie Garnier, s’est rendue à plusieurs reprises, entre les mois de mars et de juin, dans les classes de CM1/CM2 de l’école du Chat Perché à Saint-Bonnet-de-Mure, dans le double but de transmettre son expérience aux enfants et de les aider à écrire leur propre livre.
C’est avec enthousiasme que les élèves et leur enseignante, Yasmine Rivière, ont relevé le défi. Ils ont su inventer, illustrer et mettre en forme sur ordinateur neuf histoires pour rêver, pour rire et même parfois pour réfléchir. Lors d’une journée centrée sur les métiers du livre, trois autres classes de CM1/CM2 ont également pu rencontrer Marie Garnier et échanger autour de deux de ses ouvrages qu’ils avaient découverts en amont.
Par ailleurs, une sortie scolaire est prévue le 5 juillet, au Parc des Oiseaux où l’auteure a fait voyager Enzo, l’un de ses personnages.
Temps fort et aboutissement de cette transmission, le jeudi 1er  juillet, lorsque les élèves du Chat Perché se sont vus remettre, en présence de leurs parents, des élus et des enseignants, le fruit de leur travail : un superbe livre de 73 pages, conçu et réalisé par les Éditions du Poutan à Villefranche-sur-Saône. C’est avec fierté que les « 21 champions des mots » ont à tour de rôle relaté cette belle aventure qu’ils n’oublieront jamais. Tous étaient émus et heureux de constater que cette immersion dans le royaume des mots était devenue une réalité palpable. Puisse une passion pour le livre en découler et enrichir l’imaginaire de ces jeunes créateurs.

Lire la suite…

Le ProgrèsPierre MONIER – 3 juillet 2021

Jean-Marie Vianney – Une histoire du curé d’Ars

Enzo ou le pouvoir des oiseaux

Enzo et le mystère Lumière

Publié le 29 juillet 2015