Archives

Le Poutan crée une SARL et ouvre "Le Cuvier" à Villefranche - Le Patriote 30/04/30

Le Poutan crée une SARL et ouvre “Le Cuvier” à Villefranche – Le Patriote 30/04/20

Le Patriote Beaujolais – 30 avril 2020

La société s’installe boulevard Gambetta à Villefranche avec pour projets entre autres d’organiser des rencontres avec les auteurs. Un nouveau cap pour cette maison d’édition déjà bien implantée dans la région. Explications avec jacques Branciard, responsable des collections.

Le Poutan crée une SARL et ouvre "Le Cuvier" à Villefranche - Le Patriote 30/04/30

Le Patriote Beaujolais – Laurence Chopart – Jeudi 30 avril 2020.

Le Poutan crée une SARL et ouvre “Le Cuvier” à Villefranche – Le Patriote 20/04/30

 

Publié le 29 août 2015
Éditions du Poutan, 90 % de pertes en avril mais un nouveau local pour rebondir – Le Progrès 10/05/2020

Éditions du Poutan, 90 % de pertes en avril mais un nouveau local pour rebondir – Le Progrès 10/05/2020

Le Progrès – 10 mai 2020

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE • ÉCONOMIE

Pour leur dixième anniversaire, Les Éditions du Poutan créent une SARL et s’implantent en cœur de ville en ouvrant ”Le Cuvier’‘, un lieu culturel très beaujolais.

Tout était allé très vite. Fin 2019, Jacques Branciard, éditeur, avait trouvé deux personnes pour donner une nouvelle dimension aux Éditions du Poutan : Sylvia Pittet, ancienne régisseuse du parc immobilier de l’Agglomération, et Marie Garnier, commerciale et auteur de livres pour enfants. Le 1er mars, la première devient gérante des ‘‘Nouvelles éditions du Poutan’’. La seconde, avec 20 % des parts, prend en mains la diffusion des ouvrages. “Ce qui me permet, dans cette configuration, de me consacrer entièrement à l’animation des éditions et aux maquettes” précise Jacques Branciard. Les trois associés s’installent rapidement 57 boulevard Gambetta, dans un local loué à la société Induscopies: “Un lieu de stockage, de réunions, de préparation de commandes et, éventuellement, de réception de clients”.

Des rencontres, des livres, des ateliers et des produits régionaux
Mais le confinement est arrivé… avec son cortège d’annulations en tous genres: “Nous avions six publications prévues, toutes assorties d’évènements”, se désole Jacques Branciard, qui annonce 90 % de pertes en avril. Pas de quoi décourager l’équipe qui voit dans ce nouveau local le moyen de rebondir : “Si on reste sur notre modèle économique, on meurt ! Ce local deviendra donc un lieu de rencontres: ateliers de lecture, d’écriture, présentation de livres anciens, expositions… Ainsi que la vente de produits régionaux. Et pas seulement du vin!”.

L’association ‘Des livres et des histoires’ y organisera des expositions. Les associés voudraient aussi proposer tout ce qui se publie dans le Beaujolais. “Nous l’avons appelé ‘‘Le Cuvier’‘, en hommage/clin d’œil aux Éditions du Cuvier, vieille institution caladoise, qui a édité des livres régionaux jusqu’en 1980″. Un vaste parking, un show-room partagé avec Induscopies «  Nous sommes liés par le papier ! » lance Sylvia Pittet, et un local en cours d’aménagement.

Tout sera bientôt prêt pour accueillir le public, dans le respect des gestes barrières. Le local est ouvert, même s’il n’est pas totalement aménagé. Mais déjà se prépare : “un événement important pour la mi-juin…”.

Éditions du Poutan, 90 % de pertes en avril mais un nouveau local pour rebondir – Le Progrès 10/05/2020

Lire la suite…

Photo et article de Marie Noelle TOINON • Le Progrès – 10 mai 2020

 

Publié le 28 août 2015
Les Éditions du Poutan présentent leur nouveau local - Le Progrès 05/06/2020

Les Éditions du Poutan présentent leur nouveau local – Le Progrès 05/06/2020

Le Progrès – 5 juin 2020

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE

C’est au 57, boulevard Gambetta que se sont installées les Éditions du Poutan, à coté de la société Induscopies. Ce nouveau lieu s’appelle Le Cuvier, hommage aux éditions caladoises du Cuvier, et se veut à la fois une boutique et un lieu d’exposition où l’on pourra retrouver écrivains et ouvrages de la région beaujolaise. C’était la présentation à la presse ce jeudi 4 juin avec les deux premiers invités : Julien Fargettas et Allain Renoux

Le Cuvier - Photo d'Anne Cordon-Fabrègue - Le Progrès - 5 juin 2020

Photo d’Anne Cordon-Fabrègue – Le Progrès 5 juin 2020

De gauche à droite : Marie Garnier, Clotilde Deneufbourg, Julien Fargettas, Jacques Branciard, Allain Renoux, Sylvia Pittet. Photo Progrès Anne Cordon-Fabrègue.

Cliquer ICI pour visionner le diaporama.

Les Éditions du Poutan présentent leur nouveau local – Le Progrès 05/06/2020

Lire la suite…

Article et photos d’Anne Cordon-Fabrègue • Le Progrès – 5 juin 2020

1940 – Combats et massacres en Lyonnais

J’avais dans la tête

 

Publié le 25 août 2015
Juin 1940, combats et massacres en Lyonnais de Julien Fargettas, présenté au Cuvier - Le Patriote 08/06/20

Julien Fargettas dédicace au Cuvier – Le Patriote 08/06/20

Le Patriote Beaujolais – 8 juin 2020

Villefranche : “Juin 1940, combats et massacres en Lyonnais” de Julien Fargettas, présenté au Cuvier.

Dans cet ouvrage publié aux Éditions du Poutan, l’auteur revient entre autres sur les combats de Chasselay, objets de ses premières recherches. Il est venu le présenter jeudi dernier dans les nouveaux locaux de l’éditeur.

Juin 1940. Le 10, sur la Somme et l’Aisne, les dernières lignes de défense française ont cédé, le gouvernement a fui Paris et, le 17, Pétain a demandé à l’armée de cesser le combat… “Les 19 et 20 juin pourtant, le 25e régiment de tirailleurs sénégalais reçoit l’ordre de “résister sans esprit de recul même débordé” pour tenter d’endiguer le déferlement des troupes allemandes sur les nationales 6 et 7, au nord de Lyon”, écrit Jacques Branciard, directeur des Éditions du Poutan.
80 ans plus tard, Julien Fargettas, ancien officier de l’armée de terre, spécialiste des soldats noirs auxquels il a notamment consacré sa thèse de doctorat, revient sur les combats de Chasselay.

Lire la suite sur le site du patriote…

Le Patriote BeaujolaisLaurence Chopart – Lundi 8 juin 2020.

Julien Fargettas dédicace au Cuvier – Le Patriote 08/06/20

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 24 août 2015
Un auteur sur les traces du massacre de Chasselay - Le Patriote 11/06/20

Un auteur sur les traces du massacre de Chasselay – Le Patriote 11/06/20

Le Patriote Beaujolais – 11 juin 2020

Dans “Juin 1940, combats et massacres en Lyonnais“, Julien Fargettas, revient entre autres sur les combats de Chasselay, objets de ses premières recherches. Il est venu le présenter son ouvrage dans les nouveaux locaux de l’éditeur.

Juin 1940. Le 10, sur la Somme et l’Aisne, les dernières lignes de défense française ont cédé, le gouvernement a fui Paris et, le 17, Pétain a demandé à l’armée de cesser le combat… “Les 19 et 20 juin pourtant, le 25e régiment de tirailleurs sénégalais reçoit l’ordre de “résister sans esprit de recul même débordé” pour tenter d’endiguer le déferlement des troupes allemandes sur les nationales 6 et 7, au nord de Lyon”, écrit Jacques Branciard, directeur des Éditions du Poutan.
80 ans plus tard, Julien Fargettas, ancien officier de l’armée de terre, spécialiste des soldats noirs auxquels il a notamment consacré sa thèse de doctorat, revient sur les combats de Chasselay.

Lire la suite sur le site du patriote…

Julien Fargettas
Docteur en histoire de l’IEP d’Aix-en-Provence, ancien officier de l’armée de Terre, Julien Fargettas est directeur de l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre) pour le département de la Loire. Auteur d’un premier ouvrage couvrant la période de la Seconde Guerre mondiale, “Les Tirailleurs sénégalais- Les soldats noirs entre légende et réalité-1939-1945” (Taillandier, 2012), il a par la suite orienté ses recherches sur le temps de la décolonisation, ce qui a donné lieu à une nouvelle publication : “La fin de la “Force Noire”- Les soldats africains et la décolonisation française” (Les Indes Savantes, 2019).

Le Patriote BeaujolaisLaurence Chopart – Jeudi 11 juin 2020.

Un auteur sur les traces du massacre de Chasselay – Le Patriote 11/06/20

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 23 août 2015
Une nouvelle page pour les éditions du Poutan - Le Pays 11/06/20

Une nouvelle page pour les éditions du Poutan – Le Pays 11/06/20

Le Pays – 11 juin 2020

Après 10 années d’existence, les éditions du Poutan s’offrent un pas-de-porte dans la capitale du Beaujolais. Que de chemin parcouru pour leur fondateur Jacques Branciard !

Librairie, espace de stockage et lieu d’expositions, Le Cuvier nouveau – référence à l’ancienne maison d’édition du Caladois Jean Guillermet – sera tout cela à la fois. Accueilli boulevard Gambetta par la société Induscopie, l’endroit devrait vite devenir une adresse littéraire incontournable de Villefranche. Fort d’un catalogue de quelque 160 titres essentiellement régionalistes, le principal éditeur du Beaujolais n’aura aucun mal à susciter des présentations variées. Elles débutent d’ailleurs le 17 juin avec des photographies historiques découvertes par Baptiste Garin : Chasselay 1940, anatomie d’un crime de guerre”. Suivra “J’avais dans la tête, dessins et peintures d’Allain Renoux (25 juin\6 juillet).

Créées en mars dernier, les Nouvelles éditions du Poutan se sont étoffées par la venue de Sylvia Pittet, gérante de la société, et de Marie Garnier, auteure jeunesse et responsable commerciale.

Lire la suite sur le site du Pays…

Le Pays – Didier Pré – 13 juin 2020

Une nouvelle page pour les éditions du Poutan – Le Pays 11/06/20

J’avais dans la tête

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 22 août 2015
Ouverture du Cuvier à Villefranche - Radio Calade 16/06/20

Ouverture du Cuvier à Villefranche – Radio Calade 16/06/20

Radio Calade – 16 juin 2020

Mardi 16 juin, nous recevions par téléphone Jacques Branciard des Éditions du Poutan pour nous parler de ce nouveau lieu culturel à Villefranche sur Saone : Le Cuvier

Ecouter l’interview sur le site de Radio Calade…

Radio CaladeMatthieu ROHAERT – 16 juin 2020

Ouverture du Cuvier à Villefranche – Radio Calade 16/06/20

 

Publié le 20 août 2015
Livre - Juin 1940 - Combats et massacres dans le Lyonnais - Ma TV en Beaujolais - 19/06/20

Livre – Juin 1940 – Combats et massacres dans le Lyonnais – Ma TV en Beaujolais – 19/06/20

Ma TV en Beaujolais – 19 juin 2020

Interview de Julien Fargettas, auteur du l’ouvrage “Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais” paru aux éditions du Poutan.
Il revient notamment sur le massacre de 48 Tirailleurs Sénégalais les 19 et 20 juin 1940 à Chasselay dans le Beaujolais.

 

Juin 1940, alors que le gouvernement français sous l’égide du Maréchal Pétain appelle à cesser les combats, les troupes allemandes sont sur le point de déferler sur Lyon, déclarée « ville ouverte », afin d’éviter sa destruction, et notamment celle de ses ponts.
Malgré cet appel à baisser les armes, qui provoque des défaillances dans les rangs d’une partie des combattants de l’armée française, des ordres sont donnés pour tenter de ralentir l’envahisseur au nord et au sud de Lyon.
Engagé aux côtés des forces françaises, le 25e Régiment des Tirailleurs Sénégalais reçoit l’ordre de résister « sans esprit de recul, même débordé » sur une ligne de front allant de Lentilly jusqu’à l’Arbresle.  Au fur et à mesure de la conquête du territoire par les forces allemandes, ces « coloniaux » comme on les appelait alors, sont faits prisonniers, et nombre d’entre eux sont exécutés.
Lozanne, Lentilly, Fleurieu-sur-Saône, Lissieu, Pontcharra-sur-Turdine… de nombreux villages font état de l’exécution de « soldats noirs » entre le 17 et le 26 juin. À Chasselay, le 20 juin 1940, une quarantaine de soldats de la 3ème compagnie du 25e RTS est amenée à l’extérieur du village, au lieu-dit Vide Sac, où Ils sont exécutés par deux chars mitrailleurs !
Ce massacre deviendra l’un des plus emblématiques crimes de guerre perpétrés par les forces allemandes en région lyonnaise durant cette sombre période, et fera l’objet de nombreuses fausses rumeurs et « légendes ».
La découverte récente de huit photos, prises à l’époque par un officier allemand, permet aujourd’hui de sortir cet événement de l’oubli et surtout de faire la lumière sur les circonstances et sur les véritables auteurs du massacre.
Avec “Juin 1940, Combats et massacres en Lyonnais“, l’historien Julien Fargettas revient avec rigueur et clarté sur cet épisode douloureux, mais aussi sur les autres exactions commises par les troupes allemandes dans la région. Un ouvrage poignant, très bien documenté, qui nous replonge au cœur des décisions politiques et stratégiques du début de la seconde guerre mondiale, mais aussi des combats menés autour de Lyon pour défendre la ville.

EXPOSITION
L’association Des Livres et des Histoires organise au Cuvier à Villefranche une exposition consacrée à ces événements : Chasselay 1940 : Anatomie d’un crime de guerre d’après l’ouvrage de Julien Fargettas avec les photographies découvertes en 2019 par Baptiste Garin.

17 au 24 juin Chasselay 1940 : Anatomie d’un crime de guerre
Le Cuvier57, boulevard Gambetta – 69400 Villefranche-sur-Saône
Ouverture de 10 h à 19 h – 10 h à 13 h le dimanche

Ma TV en Beaujolais19 juin 2020

Livre – Juin 1940 – Combats et massacres dans le Lyonnais – Ma TV en Beaujolais – 19/06/20

Juin 1940 – Combats et massacres en Lyonnais

 

Publié le 18 août 2015
Périco Légasse, un humaniste en calade - Le Patriote - 25/06/20

Périco Légasse, un humaniste en calade – Le Patriote – 25/06/20

Le Patriote Beaujolais – 25 juin 2020

C’est avec beaucoup de simplicité que Périco Légasse, rédacteur en chef de la rubrique vin et gastronomie au sein de l’hebdomadaire Marianne, nous a accueillis au siège des éditions du Poutan à Villefranche-su-Saône ce 21 juin…

Périco Legas, un humaniste en calade - Le Patriote 25/06/20

Périco Légasse en visite au Cuvier pour son prochain livre “Le Beaujolais de Périco Légasse“. avec l’éditeur Jacques Branciard et le photographe Jean-Jacques Duval.

Le Beaujolais de Périco Légasse

Le Patriote BeaujolaisPhilippe Calleeuw – Jeudi 25 juin 2020.

Périco Légasse, un humaniste en calade – Le Patriote – 25/06/20

Publié le 15 août 2015