le pays roannais mr poutan 160211

Le Pays 11/02/16 – Jacques Branciard ouvre le Poutan aux auteurs régionaux

Bernard SchreierLe Pays – 11 février 2016

Jacques Branciard a créé en 2010 les Éditions du Poutan. Le poutan étant, dans le Beaujolais, un grenier ouvert, un fenil pour faire sécher les récoltes.
Né en Algérie en 1965 de parents enseignants à El Oued, oasis à la limite du Sahara, le très jeune Jacques rentre en France deux ans plus tard, à Gleizé, où il fréquente l’école communale puis le collège et le lycée Claude-Bernard, à Villefranche.

Lancé par les Muscadins

Des études d’histoire à Lyon 2 l’incitent à faire un mémoire sur les Muscadins, l’histoire contée par son grand-père de ces royalistes lyonnais fuyant la Révolution, massacrés par des habitants de Theizé, entre autres, pour s’approprier les biens qu’ils emportaient, traversant le pays Beaujolais dans une fuite sans retour. Une enquête sérieuse, laissant encore des traces 200 ans plus tard, qui devait se traduire par un ouvrage remarquablement documenté, édité à compte d’auteur, lequel fait encore référence aujourd’hui. (…)

Déjà 85 ouvrages édités.

Des projets ? Oui, multiples. Trois livres de Guy Claudey sur Vermorel, homme politique et industriel mort à Villefranche en 1927, dont un sur les puissantes automobiles Vermorel. Un quatrième ouvrage sur le Beaujolais sera édité par le Poutan avec la collaboration du photographe Alain Jean-Baptiste et l’historien Daniel Rosetta spécialiste de la région, plus dix-huit projets d’éditions dont un roman de Jean-Louis Bellaton ( La Passe, La nuit des bougies,…).
« Monsieur Poutan », comme l’appellent parfois ses auteurs, est un éditeur régional qui va de l’avant tout en donnant une chance à des écrivains aux talents encore méconnus.”

Lire l’article en entier sur le site Le Pays.fr

Le Pays 14/02/16

 Les Muscadins de Theizé
Publié le 11 novembre 2015