Archives

Le Pays Roannais 15/07/15 – Bernard Schreier remet sur pied Le Boiteux de la Croix-Rousse

Le Pays Roannais – 15 juillet 2015

Bernard Schreier remet sur pied Le Boiteux de la Croix-Rousse

Le poids des mots et des photos

Ancien grand reporter, correspondant du Pays d’entre Loire et Rhône, il ressuscite cet été son anti héros claudiquant pour les Éditions du Poutan.

Avec Le Boiteux de la Croix Rousse, Jacques Bruyas a choisi de demander à Bernard Schreier, journaliste et auteur de plusieurs polars de s’emparer du personnage de Bonnier pour revisiter une de ses anciennes productions. Il nous entraîne dans les méandres des traboules de la colline laborieuse, autant dire dans le berceau de l’inspecteur Bonnier « qui fit ses classes » au commissariat du 4e arrondissement…
N’en déduisez surtout pas qu’il va être à la fête !

Lire la suite

Le Pays Boiteux CroixRousse 150715

Publié le 29 novembre 2015
le pays roannais 151203

Le Pays Roannais 03/12/15 – Alain Babanini : Nous n’irons plus au Bois

Le Pays Roannais – 3 décembre 2015

Nous n’irons plus au Bois… d’Oingt

« Alain Babanini fait partie des auteurs à succès de la série de polars qui content et racontent les enquêtes de l’inspecteur Bonnier, personnage créé par Jacques Bruyas, président de l’Union des Écrivains Rhône-Alpes Auvergne. Buisantin (habitant du Bois-d’Oingt) et ancien enseignant, l’auteur, doué d’une mémoire extraordinaire, féru de faits divers, anciens et actuels, a écrit cette nouvelle enquête d l’inspecteur Bonnier dans un style à la Frédéric Dard. »

Article de Bernard Schreier

Le Pays roannais - Alain Babanini 151203

Lire la suite

RÉSUMÉ
Nous n’irons plus au Bois
ACCROCHEZ-VOUS ! Dans cette septième enquête, l’inspecteur Bonnier s’attaque à une série de meurtres sanglants. À deux pas de Larochetard, près du village du Bois d’Oingt,  les notables tombent comme des mouches…

Nous n’irons plus au Bois – Alain Babanini et Jacques Bruyas – Éditions du Poutan – Octobre 2015 – 223 pages – 12€ – Livraison gratuite.

Publié le 20 novembre 2015
le pays roannais mr poutan 160211

Le Pays 11/02/16 – Jacques Branciard ouvre le Poutan aux auteurs régionaux

Bernard SchreierLe Pays – 11 février 2016

Jacques Branciard a créé en 2010 les Éditions du Poutan. Le poutan étant, dans le Beaujolais, un grenier ouvert, un fenil pour faire sécher les récoltes.
Né en Algérie en 1965 de parents enseignants à El Oued, oasis à la limite du Sahara, le très jeune Jacques rentre en France deux ans plus tard, à Gleizé, où il fréquente l’école communale puis le collège et le lycée Claude-Bernard, à Villefranche.

Lancé par les Muscadins

Des études d’histoire à Lyon 2 l’incitent à faire un mémoire sur les Muscadins, l’histoire contée par son grand-père de ces royalistes lyonnais fuyant la Révolution, massacrés par des habitants de Theizé, entre autres, pour s’approprier les biens qu’ils emportaient, traversant le pays Beaujolais dans une fuite sans retour. Une enquête sérieuse, laissant encore des traces 200 ans plus tard, qui devait se traduire par un ouvrage remarquablement documenté, édité à compte d’auteur, lequel fait encore référence aujourd’hui. (…)

Déjà 85 ouvrages édités.

Des projets ? Oui, multiples. Trois livres de Guy Claudey sur Vermorel, homme politique et industriel mort à Villefranche en 1927, dont un sur les puissantes automobiles Vermorel. Un quatrième ouvrage sur le Beaujolais sera édité par le Poutan avec la collaboration du photographe Alain Jean-Baptiste et l’historien Daniel Rosetta spécialiste de la région, plus dix-huit projets d’éditions dont un roman de Jean-Louis Bellaton ( La Passe, La nuit des bougies,…).
« Monsieur Poutan », comme l’appellent parfois ses auteurs, est un éditeur régional qui va de l’avant tout en donnant une chance à des écrivains aux talents encore méconnus. »

Lire l’article en entier sur le site Le Pays.fr

Le Pays 14/02/16

 Les Muscadins de Theizé
Publié le 11 novembre 2015
progres 160518

Le Progrès 18/05/16 – Les Éditions du Poutan œuvrent en faveur d’une littérature régionaliste

Le Progrès Beaujolais 18 mai 2016
Article et photo de Bernard SCHREIER

C’est parce que Jacques Branciard avait enquêté sur les Muscadins de Theizé, que sont nées les Éditions du Poutan à Gleizé.

Un travail d’historien
« 
En 2010, après une formation d’historien et divers travaux dans le multimédia, Jacques Branciard, né à El Oued (Algérie) de parents enseignants, s’installe à Gleizé. Un certain nombre de rumeurs court dans le sud du Beaujolais à propos des habitants du village de Theizé et d’autres alentours : les ancêtres de ces villageois auraient massacré et pillé les hommes du général Percy fuyant la guillotine de la Convention.
Enquêtant très sérieusement sur le terrain, Jacques Branciard s’attache à recueillir et à analyser cette mémoire. Une enquête finement menée, malgré les réticences des personnes concernées, et un récit documenté, avec des résultats dignes d’un polar de Didier Daeninckx. »

40 ouvrages en circulation, d’autres en cours
Sur 80 ouvrages, 40 sont en circulation et plusieurs en préparation comme Les Chapelles du Beaujolais de Jeanine Meaudre et René Boncompain et les Automobiles de Vermorel de Villefranche.

Lire la suite

Les Muscadins de Theizé : Histoire et mémoire

Jacques Branciard
Photos : Grégory Richa
Préface : Gérard Corneloup

Octobre 1793, Lyon assiégée depuis deux mois est à bout de force. Le Général Précy qui commande les troupes lyonnaises fait savoir à ses fidèles – ceux qu’on appelle les muscadins – qu’il va tenter une sortie.
Celle-ci s’opère le neuf au matin. L’objectif est de passer la Saône en aval de Trévoux, puis de gagner la Suisse. En fait, les Lyonnais seront contraints par leurs poursuivants …

ACHETER CET OUVRAGE

Publié le 3 novembre 2015