Villeurbanne à la page

19,90

Bernard Jadot et Laurence Fischer

Villeurbanne à la page

Laurence Fischer et Bernard Jadot, l’une de son objectif, l’autre de sa plume, vous proposent une promenade au fil de vent, au fil de l’eau, au fil de leurs rêves. Accompagnez-les…

Description

Bernard Jadot et Laurence Fischer

Villeurbanne à la page

Ville plurielle, ville de tolérance, la cité des Gratte-ciel qui n’a jamais accepté de se faire croquer par sa voisine lyonnaise, est riche de son patrimoine, de sa culture, de ses quartiers, de ses associations, de ses talents, de son passé comme de son présent, et nul ne doute, de son avenir. Villeurbanne est aujourd’hui la vingtième plus importante ville de l’hexagone, avec quelque 150000 habitants.
Du TNP à l’ASVEL en passant par son campus universitaire ou son pôle Pixel, Villeurbanne regorge de talents.
Laurence Fischer et Bernard Jadot, l’une de son objectif, l’autre de sa plume, vous proposent une promenade au fil de vent, au fil de l’eau, au fil de leurs rêves. Accompagnez-les…

Villeurbanne à la page – Bernard Jadot & Laurence Fischer – 19.90 € – Éditions du poutan

——–

Une chronique quotidienne dans le Progrès à partir du 20 juillet 2015 durant 5 semaines !

Cet été, découvrez chaque jour, en avant première de l’ouvrage « Villeurbanne à la page » qui sortira début novembre prochain aux Éditions du Poutan, une curiosité patrimoniale de la ville

Villeurbanne Progres 150720« Aux lendemains de la Grande Guerre, Villeurbanne comptait encore plus de 1 000 hectares de terres cultivées. Mais déjà, l’industrialisation était en route. De grandes entreprises venaient profiter de terrains libres et peu chers ainsi que d’une main d’œuvre, souvent italienne, à bon marché : imprimeries, tanneries, fabriques de chaussures et de vêtements, mécanique…

On construisit même des avions et des voitures dans la cité du Lion et du Dauphin. Les cheminées d’usine fleurissaient dans le ciel de la ville appelée alors « la cité laborieuse ». Pour des raisons tout aussi économiques, comme les industries avaient envahi la ville, elles en sont reparties, plusieurs décennies plus tard, pour aller s’installer là où les coûts semblaient moins élevés… »

Lire la suite…

Villeurbanne Le Progrès 150721« Français, Anglais, Allemands, Belges, Russes, Américains, inconnus, ennemis ou alliés… Ils sont des centaines d’ici, d’ailleurs et de nulle part à reposer dans la même terre de la Doua. Tels les oncles de Brassens, ils sont alignés pour l’éternité.  »

Lire la suite…

Plus d’info sur le cimetière de la Doua sur le site Chemins de mémoire.

 

 

 

Villeurbanne - Le Progrès 22 juillet 2015« La défaite de Waterloo, en 1815, a été le détonateur pour la construction des fortifications. Il fallait se protéger des invasions et des attaques futures. On a alors construit un véritable mur de défense.  »

Lire la suite…


 

 

 

 

« Si le cinéma est né à Lyon en 1895, il a fallu cependant attendre les années 1920 pour voir fleurir les salles de cinéma à Villeurbanne. Il y en a eu moins de seize au plus fort des salles obscures. Une seule adresse a su survivre et traverser le temps, Le Zola, initialement nommé Le Family. »

Lire la suite…

 

 

 

 

 

 

 

Information complémentaire

Format

Album

Genre

Patrimoine, Tourisme

ISBN

9782918607748

Date parution

Novembre 2015

Vous aimerez peut-être aussi…