Histoire de la Bourgogne, Tome 2

14,50

Jean Prost

A peine affermi sur ses terres bourguignonnes, Philippe le Hardi, devint par mariage, en 1369, le maître des Pays-Bas. Dès lors, l’Etat Bourguignon qui allait de Nevers à Mulhouse et s’étendait de Mâcon jusqu’aux portes de Langres contrôla également la Picardie, l’Artois, la Flandre, le Brabant et le Luxembourg… C’est en tentant de réunir ces deux ensembles territoriaux que Charles le Téméraire périt sous les murs de Nancy en 1477…

Histoire de la Bourgogne, Tome 2 : Des grands ducs aux grands conflits

Description

Jean Prost

Histoire de la Bourgogne, Tome 2 – Des grands ducs aux grands conflits

A peine affermi sur ses terres bourguignonnes, Philippe le Hardi, devint par mariage, en 1369, le maître des Pays-Bas. Dès lors, l’Etat Bourguignon qui allait de Nevers à Mulhouse et s’étendait de Mâcon jusqu’aux portes de Langres contrôla également la Picardie, l’Artois, la Flandre, le Brabant et le Luxembourg… C’est en tentant de réunir ces deux ensembles territoriaux que Charles le Téméraire périt sous les murs de Nancy en 1477. Durant ce siècle d’or bourguignon, les plus grands artistes du nord de l’Europe défilèrent à la cour de Dijon où se multipliaient fêtes et banquets. Ils édifièrent notamment la chartreuse de Champmol peu avant que le chancelier Nicolas Rolin fasse construire les hospices de Beaune, tandis que Philippe le Bon (1396-1467) créait la Toison d’Or. A la chute du Téméraire, alors que la Comté devenait pour un temps terre d’Empire, le duché de Bourgogne fut rattaché à la Couronne de France. Le vent de la « grande histoire » s’en allant souffler un peu plus loin, l’art de vivre bourguignon put s’épanouir et faire le charme d’hôtes prestigieux : La Grande Mademoiselle, le Comte de Bussy-Rabutin ou Madame de Sévigné… A partir du XVIIIe siècle, la Bourgogne devint une terre d’innovation : Buffon installait ses forges à Montbard en 1768 ; en 1828, à Chalon-sur-Saône, Niepce inventait la photographie ; en 1875 le premier marteau-pilon du monde fut installé dans les usines Schneider du Creusot…

Certifié d’Histoire-Géographie, ancien élève des Beaux-Arts de Lyon, Jean Prost a fait ses premières armes aux éditions P Mouchot où il créa l’inspecteur Pipauvent. Auteur de fictions (Les Tonkinoises chez Kesserling, les Fantômes de la Part Dieu chez Esperluette ou Mystères en Pays Lyonnais chez Cosmogone), il s’est particulièrement illustré dans la BD historique. On lui doit notamment l’Histoire de Lyon (4 Volumes, Horvath), Histoire du Beaujolais (Editions de Trévoux), Histoire de la Franche-Comté (2 Vol. Editions Cêtre), La bataille de Lyon (Les Traboules)… Il a signé en 2009 le scénario de Champollion et le secret des hiéroglyphes chez Glénat. Aux éditions du Poutan, outre le le volume de cette histoire de la Bourgogne (Des Chevaux sauvages aux Grands Ducs), il a publié La Charte de Villefranche, les Conscrits de Villefranche et la Ballade des Canuts. Il prépare pour 2013 un grand roman graphique : L’Affaire Plancus.

Informations complémentaires

ISBN

9782918607229

Format

Album

Date parution

septembre 2012

Genre

Bande dessinée, Histoire

Nombre de pages

48

Livraison

Livraison gratuite

Vous aimerez peut-être aussi…