les lectures du hibou 160424

Lectures du hibou 24/02/16 – Souvenirs de lecture de Marie-Hélène Branciard

Denis ArnoudLes lectures du hibou – 24 février 2016

« Souvenirs de lecture 31 : Marie-Hélène Branciard »

« Comme l’écriture par la suite, la lecture était un refuge, elle m’embarquait sur son tapis volant là où rien ne pouvait m’atteindre. »

« Après les livres d’enfance, il y a eu plusieurs auteurs que j’ai découverts à l’adolescence et qui ne m’ont plus quittée : Patrick Modiano, Françoise Sagan, Scott Fitzgerald… S’il fallait en choisir un pour l’emmener sur une île déserte, je prendrais Scott Fitzgerald… Pour ses romans – « Tendre est la nuit », « Les Heureux et les Damnés » – et surtout pour ses nouvelles, celles du recueil « Un diamant gros comme le Ritz ». J’adore cet auteur, sa façon de nourrir son écriture de ses fêlures et d’enchanter l’Amérique des années folles et de la génération perdue.
(…)
 » Je ne sais pas si Fitzgerald a influencé mon désir d’écrire, qui est venu plus tard, avec John Fante, mais j’ai sûrement gardé au fond de moi un peu de sa solitude, de son romantisme et de sa ténacité. Du moins je l’espère… »

Lire la suite…

Biographie
Née au XXème siècle au Sahara, j’ai vécu à Lyon, Paris et Dijon. Après des études de sociologie, j’ai été successivement pigiste pour des magazines de Mode, chargée d’études sociologiques et journaliste. J’ai animé pendant longtemps un site web dédié à l’emploi et à l’environnement.
Actuellement webmaster pour le site du salon Des Livres en Beaujolais, je travaille sur un troisième roman et je tiens un blog dédié au design et à l’écriture. Mon 2e roman #Jenaipasportéplainte paraîtra en septembre 2016 aux éditions du Poutan.

Les loups du remords - Marie-Hélène Branciard

Les loups du remords

« Les loups du remords est le roman du passage de l’adolescence à l’âge adulte. L’âge des premiers bilans, celui où l’on s’interroge sur sa jeunesse, où on apprend à vivre avec les casseroles du passé, à les surmonter. L’âge où l’on regarde ses jeunes années avec nostalgie et où l’on se rend compte que les secrets, les non-dits nous empêchent d’avancer de nous construire. » Denis Arnoud

 

978 2 37553 002 3

 

#Jenaipasportéplainte

AVEC CE POLAR DÉJANTÉ, Marie-Hélène Branciard joue avec nos nerfs et nous balade d’une opération street-art aux aventures tumultueuses d’une blogueuse enragée. Noir, émouvant, hors-la-loi, #Jenaipasportéplainte explore des zones qui nous touchent tous: la solitude des ultra connectés, la soif éternelle de trouver l’âme sœur, l’espoir de donner un sens à un univers qui part en vrille.


 

 

 

Publié le 9 novembre 2015