bookalicious 161015 mh branciard #jenaipasporteplainte

Bookalicious 15/10/2016 – Marie-Hélène Branciard: Je n’ai pas porté plainte.

Tara Lennart – Bookalicious – 15 octobre 2016

[RENTRÉE LITTÉRAIRE 2016] Marie-Hélène Branciard : Je n’ai pas porté plainte.

« Peut-on aborder un sujet grave et universel, le viol, à travers un polar qui rappelle Superstars d’Ann Scott sans paraître superficielle ? Peut-on écrire une histoire dans laquelle on a envie de s’impliquer en tant que lecteur sans se sentir en porte à faux ? Réponse ? Oui. Mille fois oui grâce à ce polar urbain tout en finesse et réalisme. »

Photo instagram Tara Lennart - Bookalicious

Extrait Interview

Bookalicious : Pourquoi avoir choisi de traiter le sujet du viol de cette façon, un peu à la manière des séries policières américaines ? 

MH Branciard : Les personnages de #Jenaipasportéplainte évoluent autant dans une vie virtuelle que dans la vraie vie, In Real Life, comme on dit sur le web. Internet, les réseaux sociaux, les videogame, le Binge watching (1), les smartphone, les écrans omniprésents… bousculent leurs repères, comme les nôtres, et créent de nouveaux territoires. Il m’a semblé intéressant d’essayer de retranscrire cela et le modèle des séries, policières ou non, m’a été d’une grande utilité. Utiliser ce mode narratif, fait d’ellipses et de ruptures permet de faire sentir le danger au lecteur, de le confronter plus directement au sujet principal du polar, le viol. Embarqué dans une succession de minis-récits, de tweets, de passages de blogs et autres éléments disparates, il est bousculé, sur le qui-vive, les ellipses l’obligent à rétablir mentalement ce qui est passé sous silence.
Un procédé qui aide, en outre, à imposer un rythme, à accélérer l’intrigue et à tenir le lecteur en haleine.

(1) Visionnage de séries en rafale.

Lire l’article et l’interview sur BOOKALICIOUS….

#Jenaipasportéplainte – Marie-Hélène Branciard – Préface de Marie Van Moere – 17,50 € (Livraison gratuite) – Septembre 2016 – Éditions du Poutan.

ACHETER CE POLAR

 

 

Publié le 10 octobre 2015