Si ce mail ne s'affiche pas correctement Cliquez ici pour le voir en ligne.

 

6 JUIN
6 JUIN
8 JUIN
 
ATTENTION DATE MODIFIEE
 


La ballade des canuts qui s'expose a la croix rousse - arnas qui se livre enfin - une rencontre d'auteurs place des arts a villefranche sur saone...

haut de page



Making-of ou la fabrique d’une BD

A l’occasion du Lyon BD Festival, la Maison des Canuts et les Editions du Poutan vous inviteNT A découvrir l’exposition "La ballade des canuts : making-off ou la fabrique d’une BD".

Vernissage A la Maison des Canuts le 6 Juin 2013 A 18h00

JEAN PROST DEDICACERA SON LIVRE A PARTIR DE 14 H

Texte et dessins de Jean PROST
Recherches historiques de Jacques CHARMETTANT
Mise en couleur de Virginie de LAMBERT

LA BALLADE DES CANUTS
Making-off ou la
fabrique d’une BD

Les reproductions des planches originales de
Jean Prost - Les étapes de la mise en couleur de
Virginie de Lambert - Une Balade dans le Lyon
des canuts proposée par Jacques Charmettant et
des clefs pour comprendre les deux révoltes des
canuts aimablement fournies par la Maison des Canuts.

Venez découvrir comment explose
une révolte et se fabrique une BD
.

haut de page



presentation le 6 juin a 18 h 30
salle gauguin - espace grange du moulin

René BONCOMPAIN
Janine MEAUDRE

ARNAS
Mon village

Bien intégrée à l’agglomération caladoise, en prise directe avec le vaste monde par l’autoroute, le chemin de fer et la voie fluviale, la commune d’Arnas a su préserver un cadre de vie paisible pour ses habitants. Ce livre s’adresse à tous ceux – vieux Arnassiens, nouveaux arrivants, hôtes d’un jour ou Arnassiens de coeur – qui veulent mieux comprendre cette alchimie.
Histoire, patrimoine, environnement, vie associative, développement économique, convivialité... Afin de réunir la substance de cet ouvrage, Janine Meaudre et René Boncompain ont écumé les archives, qu’elles soient publiques ou familiales. Pour expliquer un lieu dit, pour mettre un nom sur une photo, ils ont confronté leurs propres connaissances à celles des anciens, des historiens ou des responsables
d’associations... C’est ce qui leur permet aujourd’hui, en fins connaisseurs de leur petite patrie, de nous donner à voir et à comprendre tout ce qui en fait la richesse.


jANINE MEAUDRE ET RENE BONCOMPAIN SERONT EGALEMENT AU PRINTEMPS du beaujolais - PLACE DES ARTS LE 8 JUIN A PARTIR DE 10 HEURES

haut de page

 



SIX NOUVEAUTES : c'est LE PRINTEMPS des EDITIONs DU POUTAN !

Presentation le 8 JUIN 2013 a villefrabche sur saone dans le cadre du printemps du beaujolais

- Jean-Louis Bellaton présente La Truite sous la lune à partir de 16 heures à la librairie Develay
Rue Nationale

- Martine Courtois
présente Arthur de Bretagne à partir de 16 heures à la librairie des Marais
Place des Marais.

A partir de 10 heures, Place des Arts :

- René Boncompain et Janine Meaudre
présentent Mon Village, Arnas.

- Henri Burnichon
présente François, marquis de Bouillé.

- Perrine Guyot
présente Ouilly, village écartelé.

- Jean Reby-Fayard
présente Ninette Des tranchées à la résistance.

 

haut de page


PRINTEMPS du beaujolais - librairie develay a partir de 16 heures

Jean-Louis Bellaton

La Truite
sous la lune
Cinq histoires d'enfant avec des dessins originaux d'Allain Renoux.

« L’hiver, la nuit mettait du temps à éteindre les douceurs de la neige et les enfants au retour de l’école ne se pressaient pas.
Sur le chemin vicinal, une automobile avait tracé des sillons parallèles et sur la neige damée, les galoches s’élançaient en dérapant avant de finir en glissades grisantes. Bousculades et pertes d’équilibre entraînaient dans la chute les pèlerines blanchies qui se relevaient en criant et riant. La bande chahuteuse laissait en arrière des traces sur le talus comme en sculptent les loups qui jouent dans la poudreuse.
Des capuchons blancs coiffaient les piquets enfouis, mais il était impossible de deviner si le chemin était bordé de champs ou de prés car l’épaisse couchemolletonnait la campagne en douces mouvances, et on oubliait ce que cachaient les dômes. »

La vie campagnarde, l’amour, la mort, sont les thèmes récurrents des ouvrages de Jean-Louis Bellaton. On retrouve cette nostalgie obsessionnelle d’un monde perdu dans ces cinq histoires d’enfant : La Mort du cochon, La Truite sous la lune, La Harde, Les Michons et Boby.
Chaque nouvelle est illustrée d’une aquarelle originale d’Allain Renoux.

haut de page

 


PRINTEMPS du beaujolais - librairie DES MARAIS a partir de 16 heures

CLAUDE BERNARD

Arthur de Bretagne
Drame en cinq actes, établi, présenté et annoté par
Martine Courtois
.

Ecrit par Claude Bernard quand il avait dix-neuf ans, Arthur de Bretagne était devenu introuvable et méritait d’être réédité. Son romantisme contraste avec l’idée qu’on se fait ordinairement du savant et de sa méthode expérimentale.
Arthur, jeune duc de Bretagne, est pris entre les ambitions de Philippe
Auguste et celles de son oncle Jean sans Terre, qui finit par l’assassiner. De cette tragédie, Claude Bernard a fait un drame en cinq actes qu’il a rendu plus sombre encore en y ajoutant une intrigue sentimentale de son cru.
Spécialiste des Frontières du littéraire (sujet de sa thèse d’état), Martine
Courtois, qui possède des attaches en Beaujolais, a notamment étudié
l’oeuvre de deux « écrivains-médecins », Victor Segalen et élie Faure.
Tout concourait donc à ce qu’elle se penche sur les écrits et la vocation
contrariée du grand homme de Saint-Julien-sous-Montmelas.
Des recherches de longue haleine, entreprises dans de multiples centres
d’archives, lui permettent de nous raconter l’histoire mouvementée de
cette pièce, depuis sa composition dans le grenier d’une pharmacie de
Vaise, jusqu’à sa publication posthume… Avant son interdiction sur
plainte de Madame veuve Bernard.
C’est l’occasion pour elle de renouveler considérablement les connaissances
que nous avons de la jeunesse de Claude Bernard dans sa région natale : ses
études, ses occupations, ses amitiés ; avant d’aborder ses débuts difficiles à
Paris, où il finit par abandonner la littérature pour la médecine.
Martine Courtois pose également quelques questions judicieuses : Claude
Bernard a-t-il complètement renié la littérature, comme on l’a couramment
admis ? Qu’est-ce qui a tant fasciné les écrivains de sa génération dans
les recherches du physiologiste ? Ne peut-on voir dans Arthur de Bretagne
les prémices de l’oeuvre scientifique où l’invention, le sentiment, le drame,
l’aventure auront encore leur place ?.


BICENTENAIRE DE CLAUDE BERNARD


haut de page

 

PRINTEMPS du beaujolais - PLACE DES ARTS A PARTIR DE 10 HEURES

Henri Burnichon

François, marquis de Bouillé
Une biographie de l'organisateur de la fuite à Varennes.

De sa notice biographique on sait que François Claude Amour du Chariol, marquis
de Bouillé, né en 1739 au château du Cluzel à Saint-Eble en Auvergne (actuellement
Mazeyrat-d’Allier en Haute-Loire) et décédé en 1800 à Londres, est un général français du XVIIIe siècle. Il est connu pour son attachement à Louis XVI.
Ce brillant second rôle qui s’illustra lors des combats franco anglais pour le contrôle des îles de la Caraïbe s’est retrouvé sur le devant de la scène en 1791, sous la Constituante, à l’occasion de la tentative de fuite du roi et de son arrestation à Varennes.
Organisateur de l’évasion, il est douteux qu’on lui en eût laissé la gloire en cas de succès.
L’affaire ayant tourné comme on le sait, bien peu se sont privés, dans le camp royaliste, de lui en attribuer la faute. Les révolutionnaires, cependant, en faisaient (presque) un ogre de légende…
Auteur des Généraux de la Haute Loire sous la Révolution et l’Empire, et d’une biographie du général Chabert, Henri Burnichon se fait un devoir de remettre dans la lumière, quel que soit le camp dans lequel ils ont combattu, les « oubliés de la gloire » de la « Grande Nation »… Une telle figure ne pouvait lui échapper.
Une deuxième partie retrace la carrière de son fils Louis né aux Antilles en 1769 et qui – après une jeunesse tumultueuse – a combattu vaillamment à Gaëte, en Pologne et en Espagne où il a reçu les épaulettes de général et la couronne comtale…

haut de page

 

PRINTEMPS du beaujolais - PLACE DES ARTS A PARTIR DE 10 HEURES

Perrine Guyot

Ouilly
Histoire d'un village écartelé.
Photographies de Louis Peyron .

«Ouilly ? Mais oui c’est la chapelle ! »
Voilà ce à quoi se résume le plus souvent Ouilly pour les habitants de l’agglomération. Une chapelle et parfois un hameau. Peu connaissent l’histoire passionnante de cette paroisse du Beaujolais, bien plus ancienne que villefranche, sa voisine quelque peu abusive...

Perrine Guyot, « conteuse du patrimoine », nous dit la destinée de cette belle évanouie… ou plutôt rayée de la carte par un décret en Conseil d’Etat du 18 mars 1853. Mieux encore, avec la complicité du photographe Louis Peyron elle nous révèle les étonnants vestiges de la commune, disséminés aux confins d’Arnas, de Gleizé et de Villefranche.

Préface de Janine Meaudre

haut de page

 
 
desinscription